Côte d’Ivoire / Libération des emprises à Abobo : l’opération a débuté 

L’opération de libération des chaussées et emprises de certaines voies d’Abobo a démarré le 7 décembre 2023, avec son corolaire de mécontentements.

Après la mise à demeure de libération des chaussées et emprises signifiée aux occupants illégaux des voies publiques le 23 novembre 2023, l’opération vient de débuter. 

 

A l’une des entrées du quartier Agnikro, dans la commune d’Abobo, un bulldozer a détruit ce matin les étalages des commerçants visés par l’opération. Ne voulant pas perdre leurs biens, ceux-ci étaient pressés de sauver le peu qui leur reste dans l’espoir de s’installer ailleurs. 

Visages tristes, ces personnes s’emportent en injures adressées à l’équipe municipale. Dame A. K. vendeuse d’attiéké poisson frit, fait partie des déguerpis. Pour manifester sa colère, elle accuse ceux qu’elle considère comme ses bourreaux. « Il n’est pas concevable qu’on vienne casser mon étalage avec lequel je me débrouille. Je paye ma taxe municipale mensuelle et c’est comme ça que je suis remerciée ? Vraiment nos autorités municipales sont sans cœur. », proteste-t-elle. 

 

A côté d’elle, des infortunés ramassent ce qu’ils peuvent L’un d’eux, vendeur d’accessoires de téléphone portable, très remonté, affirme n’avoir pas été prévenu d’une quelconque action à leur encontre. « Personne n’est venue nous dire qu’elle allait casser nos commerces ou qu’elle allait nous déguerpir à cause de ce qu’elle voudrait faire. C’est inhumain ce procédé », manifeste-t-il. 

 

Pour Aboudramane Koné, président de la plateforme des commerçants d’Abobo, propriétaire d’un café dans l’endroit, il est hors de question que des commerçants disent n’avoir pas été prévenus par les autorités communales quant à la libération des chaussées et emprises. 

Pour preuve, il brandit la copie de la mise à demeure de libération. Selon lui, il y a de cela plus deux mois, madame le maire Kandia Camara a réuni tous les conseillers municipaux, chefs coutumiers, responsables de structures communales pour les sensibiliser sur l’opération à venir. Il va plus loin en révélant qu’Abobo n’est pas la seule commune où se déroule l’opération. 

 

Pour ce qui est de ladite opération, le président de la plateforme indique qu’une délimitation a été faite et porte sur trois axes. Le premier va de l’Université Nangui Abrogoua au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé.

Le deuxième commence à l’Université Nangui Abrogoua à Pk 18 Unicafé. Et le troisième, court de la Brigade de gendarmerie à l’hôpital Houphouët-Boigny. « Cette action, note-t-il, n’est pas de la mairie d’Abobo, même si c’est elle qui la dirige localement. Elle est du Gouvernement à travers le Ministère de l’Environnement et du Développement durable. C’est ce que les prétendues victimes doivent comprendre. Personne ne peut nier n’avoir pas été informé de ce qui allait être fait. Nous commerçants, comme tout le monde le sait, vivons au jour le jour, mais il faut souffrir accepter d’être francs entre nous », précise Aboudramane Koné, président de la plateforme des commerçants d’Abobo. 

 

C.K.

 

C. K.

LIRE LES AUTRES ARTICLES

IMG-20240103-WA0071
District autonome d’Abidjan / Bacongo invite ses collaborateurs à la solidarité
Après sa prise officielle de fonction au District autonome d’Abidjan, Ibrahima Bacongo Cissé, le nouveau...
Voir plus
IMG-20231229-WA0156
Culture du maïs en Côte d'Ivoire : le Denguélé, futur grand grenier céréalier
Le ministre-gouverneur Gaoussou Touré nourrit l’ambition de faire du district du Denguélé le plus grand...
Voir plus
IMG-20231207-WA0116
Côte d’Ivoire / Construction du marché de demi-gros à Yopougon : les commerçants rassurés 
Le maire de Yopougon, Adama Bictogo, a rassuré les commerçants du bon déroulement des travaux de construction...
Voir plus

Vous recherchez des espaces Publicitaire pour votre entreprise?

Notre Magazine LES ÉLUS, vous donne l'opportunité de vous afficher dans leur magazine physique, mais aussi sur leur site Internet.

Cliquer à votre droite pour en savoir plus.

Retour en haut