Bonnes pratiques du député ivoirien : un code d’éthique et de déontologie en préparation 

Du 30 au 31 octobre 2023, les représentants de l’Assemblée nationale et du Sénat se sont réunis pour travailler sur la mouture du projet qui servira de boussole au Parlement ivoirien. L’objectif est de préparer un code d’éthique et de déontologie parlementaire.

 

L’opération fait suite à une sollicitation formulée par le président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo. Cette réflexion est appuyée par l’Assemblée parlementaire de la francophonie (Apf) et des experts du Réseau francophone d’éthique et de déontologie parlementaire. Les résultats de ces travaux accoucheront d’un document référentiel, pouvant servir de gouvernail pour la bonne gouvernance et également pour mener la lutte contre la corruption. 

 

A l’ouverture des travaux le 30 octobre 2023, Sidiki Konaté, vice-président de l’Assemblée nationale a fait savoir que « cette première mouture du document qui entrera en scène à partir de 2024, sera susceptible de forger des pratiques meilleures à la hauteur des exigences nouvelles du travail parlementaire ». 

 

De ses dires, les défis de la gouvernance démocratique, la transparence dans la gestion de la chose publique et le devoir de la recevabilité invitent les parlementaires ivoiriens à un approfondissement de la réflexion sur leurs valeurs et leur éthique en tant que personnalités publiques. 

 

Au nom du président Bictogo, il a salué cet avant-projet qui inscrit les valeurs intrinsèques auxquelles les députés ivoiriens doivent faire référence l’exercice à l’hémicycle. « Le but est de garantir notre objectivité, renforcer notre libre arbitre, afin de promouvoir le respect des valeurs morales », a-t-il  mentionné. 

 

Professeur Pierre Flambeau Ngayap, sénateur de la République du Cameroun, membre de l’Apf, a admis que cette action s’inscrit en ”opportunité extraordinaire” innovante offerte à l’organisation francophone. Selon lui, « c’est une manière de pousser plus loin la coopération interparlementaire, qui sera marquée par la réalisation de ce projet global qui s’étendra jusqu’en 2024 ».

 

Acteurs principaux dans la mise en œuvre de cette charte, les députés Dah Sansan, délégué de la région Afrique de l’Apf et Me Abdoulaye Méïté, président de la Commission des affaires générales et institutionnelles (Cagi) se sont satisfaits de ce nouvel outil, qui sera selon la volonté divine, mis en application, à partir l’année prochaine.

Clément Koffi

LIRE LES AUTRES ARTICLES

IMG-20231202-WA0040
Côte d'Ivoire / Promotion des Droits de l'homme : Yopougon accueille les consultations foraines du Cndh 
La commune de Yopougon a accueilli le vendredi 1er décembre 2023 des consultations foraines du Conseil...
Voir plus
IMG-20231201-WA0172
Lutte contre la corruption : la Côte d'Ivoire et le Canada renforcent leur partenariat  
Le président de la Haute autorité pour la Bmbonne gouvernance (Habg), Zoro Épiphane Ballo, a tenu des...
Voir plus
IMG-20231121-WA0152
Assemblée nationale de Côte d’Ivoire : les députés adoptent 7 projets de loi 
Adoptés en commissions, sept (7) projets de loi ont été votés le 20 novembre 2023 par l’ensemble des...
Voir plus

Vous recherchez des espaces Publicitaire pour votre entreprise?

Notre Magazine LES ÉLUS, vous donne l'opportunité de vous afficher dans leur magazine physique, mais aussi sur leur site Internet.

Cliquer à votre droite pour en savoir plus.

Retour en haut