Planification familiale en Côte d’Ivoire : la contribution financière passe de 400 millions à 2,5 milliards Fcfa

Le Premier ministre ivoirien, Robert Beugré Membé, a officiellement dévoilé une série d’initiatives visant à promouvoir la planification familiale et à améliorer les indicateurs de santé sexuelle et reproductive, lors de la cérémonie d’ouverture de la 12e réunion annuelle du partenariat de Ouagadougou, le lundi 11 décembre 2023.

 

Dans le cadre de cette stratégie, le gouvernement ivoirien met l’accent sur l’accès universel des femmes à la planification familiale, en particulier les adolescents et les jeunes, avec la gratuité des services dans tous les établissements sanitaires du pays. De plus, une augmentation substantielle de la contribution financière, passant de 400 millions à 2,5 milliards francs cfa, sera déployée pour renforcer ces efforts.

 

Le Premier ministre a souligné l’importance de garantir la disponibilité continue des produits contraceptifs. Soutenant que cette mesure vise à répondre aux besoins variés des femmes en âge de procréer. Pour intensifier ces actions, des semaines nationales d’intensification de la planification familiale seront instaurées, mobilisant ainsi des ressources et des efforts considérables.

 

L’objectif clé de cette initiative est d’atteindre un taux de prévalence contraceptive de 32,5 % chez les femmes en âge de procréer d’ici la fin de l’année 2025, conformément au plan d’actions national 2021-2025. Cette annonce reflète l’engagement continu du gouvernement ivoirien en faveur de la santé maternelle, néonatale et infantile.

 

La 12e réunion annuelle du partenariat de Ouagadougou, qui se tient du 11 au 13 décembre 2023 à Abidjan, offrira une plateforme importante pour le partage d’expériences entre délégations gouvernementales, jeunes, partenaires techniques et financiers, la société civile et des bailleurs de la sous-région. 

 

Sous le thème : “Genre et santé reproductive : les stratégies pour un changement social et comportemental en faveur de la jeunesse”, cette rencontre promet d’orienter de nouvelles actions ciblées pour améliorer durablement les indicateurs en santé sexuelle et reproductive. 

La supervision de cette initiative revient au ministère ivoirien de la Santé, dirigé par Pierre Dimba, qui aspire à des résultats concrets et positifs issus de cette mobilisation collective.

Akina Dekouassi

LIRE LES AUTRES ARTICLES

RemasterDirector_22abe5b5f
Entretien avec Yed Toutress Amari, Ingénieur biologiste, à propos de l’infertilité : « Des solutions existent ! »
Le 22 mai 2024, en marge du Sommet des anciens boursiers de la Fondation Merck de Côte d’Ivoire, dans...
Voir plus
1716621500812
Côte d'Ivoire / Promotion de la santé et de la prévention des maladies : la Fondation Merck sollicite les médias 
En organisant la formation des mafias sur la santé en partenariat avec l’Unjci, la Fondation Merck...
Voir plus
438782136_990736175951850_2949477643089380359_n
Côte d’Ivoire / Démoustication à Port-Bouët : le maire Emmou soulagé
La commune balnéaire de Port-Bouët a accueilli avec fierté une action salutaire. Il s’agit du lancement...
Voir plus

Vous recherchez des espaces Publicitaire pour votre entreprise?

Notre Magazine LES ÉLUS, vous donne l'opportunité de vous afficher dans leur magazine physique, mais aussi sur leur site Internet.

Cliquer à votre droite pour en savoir plus.

Retour en haut