Elections locales 2023 : Voici les localités à risque

À l’occasion des élections locales du 02 Septembre 2023, ”Aube Nouvelle” vous présente la cartographie des conflits potentiels, qui est une analyse des facteurs de risques contextualisés à chaque localité. C’est une approche méthodologique de prévention des conflits en période électorale.

LES COMMUNES D’ABIDJAN OÙ IL Y A DES RISQUES DE TENSION :

-Abobo
-Anyama
-Attécoubé
-Bingerville
-Cocody
-Koumassi
-Marcory
-Plateau
-Port-Bouet
-Songon
-Yopougon

A l’exception de Treichville et d’Adjame où les risques de conflits sont faibles, toutes les autres Communes d’Abidjan risque des tensions et risques localisés.

LOCALITES À RISQUES DE CONFLITS À L’INTERIEUR DU PAYS

Adzopé, Agboville, Assinie-Mafia, Aboisso, Adiaké, Azaguié, Bangolo, Béoumi, Biankouma, Bloléquin, Bondoukou, Bongouanou, Bonoua, Bouaflé, Bouaké, Bouna, Dabou, Daloa, Gagnoa, Danané, Man, Daoukro, Diabo, Didievi, Dimbokro, Divo, Duekoue, Facobly, Grand-Bassam, Guibéroua, Guiglo, Kocoumbo. Kouibly, Kouto, Lakota, M’Batto, N’Douci, Odienné, Ouaninou, Ouragahio, Sakassou, San Pedro, Sassandra, Sikensi, Sinfra, Zuenoula, Soubre, Taabo, Tiapoum,Tiassalé, Tehini,Touba, Toumodi, Vavoua, Yaou,Yamoussoukro, Zouan Hounien.

Il n’y a pas de risque d’une déflagration nationale ou de violences généralisées. Un tel risque n’existe en Côte-d’Ivoire que pour des élections présidentielles, jamais pour des élections locales. « Risques de conflits ou de tension » ici veut dire qu’une commune entière peut être exposée ou que des violences peuvent avoir lieu dans des bureaux de vote et des quartiers spécifiques, car la nature et la raison des violences sont différentes d’une circonscription électorale à une autre.

Pourquoi il y a risque de conflits et de tensions dans autant de circonscriptions ? C’est en raison des enjeux de cette élection.

ENJEUX DE CES ELECTIONS LOCALES

Ces élections locales du 02 Septembre 2023 présentent des enjeux importants :

-Ce sont les élections les plus ouvertes organisées depuis les élections de 2010.

-Elles voient la participation de presque toutes les forces politiques significatives de Côte d’Ivoire

-Elles se tiennent pendant que les grands leaders politiques sont sur le sol ivoirien.

-Elles ont lieu à quelques semaines du décès du leader de l’un des plus grands partis politiques historiques du pays

-Les élections locales verront la rentrée en scène de la reconfiguration des nouvelles alliances politiques depuis 2018.

-Elles s’organisent dans un contexte de crise de la démocratie dans la région Ouest-Africaine.

-Elles se déroulent dans un contexte de crise sécuritaire dans certaines régions frontalières.

-Ce sont les dernières grandes élections directes avant les élections présidentielles de 2025.

-Ces élections, les plus compétitives depuis 2010, détermineront le poids politique réel de toutes les formations politiques du pays.

-Elles enregistrent une participation record d’indépendants qui représentent plus de 23% des listes en compétition au niveau des élections régionales et plus de 45% des candidatures aux élections municipales. Ces indépendants seront pour beaucoup d’entre eux en compétition avec les candidats de leurs propres partis politiques d’origine.

-c’est une pré-bataille pour les élections présidentielles de 2025.

Quels sont les indicateurs qui permettent de présager de possibles crises dans ces localités ?

INDICATEURS DE RISQUES DE CONFLITS POUR LES ELECTIONS LOCALES
DU 02 SEPTEMBRE 2023

L’analyse du potentiel de conflit pour les élections du 02 Septembre 2023 se base sur des indicateurs de rationalité de AUBE NOUVELLE. Ces indicateurs s’appuient sur les évènements antérieurs ou en cours dans les localités, sur les données électorales de ces 43 dernières années, ainsi que sur les relations politiques et sociales des communautés entre elles.

1- Toutes les circonscriptions où il y a eu violence en 2020 sont des circonscriptions à risque de violence pour les élections de 2023, pour les raisons citées dans les paragraphes précédents.

2- Toutes les Communes et Régions où il y a eu violence en 2018 sont des circonscriptions à risques de conflits.

3- Certaines circonscriptions du Nord de la Côte d’Ivoire enregistrent un accroissement notable et remarquable d’une diversité et une variété de Partis et de formations politiques en compétition. Si cet élément favorise la démocratie et la pluralité d’opinions, il n’écarte pas la possibilité de tensions possible. Ces circonscriptions sont des circonscriptions où des tensions nouvelles sont possibles.

4- Le nombre des candidats indépendants, qui pour cette élection du 02 Septembre 2023, est en forte progression dans les Communes et Régions. Cela élève le degré de compétition et par conséquent les risques.

5- Toutes les circonscriptions qui mettront en compétition des candidats issus de formations politiques et des candidats indépendants dissidents de ces formations politiques sont des circonscriptions à risque de conflits car ces candidats se disputeront le même électorat et mettront en œuvre les mêmes techniques et technologies électorales.

6- Les circonscriptions où des poids lourds de la politique nationale sont en compétition sont des circonscriptions à risques de conflits.

7- Les circonscriptions où il y a eu des violences sociales (fonciers, communautés, administration, sécurité) ces dernières années sont des circonscriptions à risques.

8- Les circonscriptions où il y a des phénomènes sociaux persistants ou résiduels (orpaillage clandestin, insécurité) sont des circonscriptions sur la liste rouge des risques.

9- Toutes les circonscriptions où tous les grands Partis politiques sont en compétition sont des circonscriptions à risque de tension.

10- Toutes les circonscriptions avec un grand nombre de listes en compétition sont des circonscriptions à risques de conflits.

11- Toutes les régions où l’activité politique est effervescente en toutes saisons sont des régions à risques.

12- Toutes les circonscriptions où les candidats sont les mêmes que lors des élections locales de 2018 sont des circonscriptions à risque.

13- Toutes les circonscriptions à forte densité de population sont des circonscriptions à risques.

De ce qui résulte du chapitre précédent, les raisons de conflits dans chaque localité sont contextuelles et différentes d’une région à l’autre. Les risques existent partout et il n’y a pas de localité à risque zéro.

QUE RECOMMANDONS-NOUS POUR RÉDUIRE LES RISQUES DE CONFLITS ?

Eu égard aux risques de conflits plus ou moins graves et dans un souci d’anticipation et de prévention, nous recommandons :

AUX PARTIS POLITIQUES

-de jouer le jeu de la démocratie par les arguments, les idées et les propositions

-d’éviter les discours haineux

À LA CEI

-d’organiser une élection professionnelle

-de garantir la transparence du processus

À LA POPULATION

-de participer massivement et choisir librement leurs candidats en respectant les règles établies par la CEI, les lois et les règlements

-d’éviter les violences et les discours de haine

-de prendre part aux initiatives citoyennes d’observation électorale, d’alerte précoce, de monitoring des conflits et médiation locale

-de faire un usage responsable des réseaux sociaux en ne diffusant ni relayant de fausse informations ou des vidéos et textes d’incitation à la haine

À LA PRESSE

-de ne pas diffuser de fausses informations ni des résultats non officiels

AUX FORCES DE SECURITE

-de garantir la sécurité de tout le processus électoral.

Pour consulter le rapport complet sur « la cartographie actualisée des risques et tensions à l’occasion des élections locales du 02 Septembre 2023 », vous pouvez consulter la page Facebook de AUBE NOUVELLE (Aube Nouvelle -pour tous ). Tous les jours à 21 heures depuis le début de la campagne électorale , AUBE NOUVELLE rend public un rapport synthétique sur les tensions qui ont eu lieu sur le territoire national.
Le jour des élections le 02 Septembre 2023, AUBE NOUVELLE fera le point des tensions et conflits éventuels toutes les deux heures.

Vincent Toh Bi Irié

LIRE LES AUTRES ARTICLES

IMG-20240516-WA0182
Côte d’Ivoire / Mobilité urbaine à Bassam : le maire Moulot présente les nouvelles plaques
Le maire Jean-Louis Moulot a dévoilé les nouvelles plaques d’adressage des rues de la commune de...
Voir plus
441904265_755817506741272_637627124088714656_n
Côte d’Ivoire / Grand-Bassam : le maire célèbre l’excellence
Ce lundi 13 mai 2024, le maire Jean-Louis Moulot a honoré, de sa présence, la cérémonie de distinction...
Voir plus
b815a398-dc32-40b2-b330-eafa00f09f65 (1)
Port-Bouët / Marché de Gonzagueville : on vend et on achète de la maladie
Incroyable, mais vrai ! Ce matin du lundi 06 mai 2024, au marché de Gonzagueville, dans la commune de...
Voir plus

Vous recherchez des espaces Publicitaire pour votre entreprise?

Notre Magazine LES ÉLUS, vous donne l'opportunité de vous afficher dans leur magazine physique, mais aussi sur leur site Internet.

Cliquer à votre droite pour en savoir plus.

Retour en haut